Une batterie d’indicateurs pour mieux connaître l'Espace transfrontalier genevois et le Grand Genève
Synthèse 2019 Voir les indicateurs
L'agglomération transfrontalière genevoise en comparaison européenne
Synthèse 2019 Voir la Fiche 3 2019
Synthèse 2019
Synthèse 2019 Voir la synthèse 2018
L'emploi présentiel dans le bassin transfrontalier
L'emploi présentiel dans le bassin transfrontalier Voir la Fiche 2 2019
Pour commander les publications de l'OST, veuillez vous rendre sur le site de l'Office cantonal de la statistique.

Dernières publications

16.06.2020. Parmi les 5 700 élèves domiciliés hors du canton de Genève, trois quart vivent en France voisine
En 2019, 5 700 élèves scolarisés à Genève dans l’enseignement public (du niveau primaire à Hautes écoles spécialisées - HES) sont domiciliés hors du canton, dont 4 350 en France voisine. Le nombre d'élèves frontaliers scolarisés dans les écoles primaires genevoises a légèrement diminué depuis 2018 (- 11 %) à la suite de la modification du règlement concernant l’admission des non-résidants dans l’enseignement obligatoire. Ce sont les HES et les formations professionnelles qui attirent le plus au-delà des frontières cantonales.
Ces résultats ont été produits par le service de la recherche en éducation (SRED) dans le cadre des repères et indicateurs statistiques (RIS). Les RIS proposent des résultats et des analyses pour aider au pilotage en matière d'éducation et de formation.

19.05.2020. Une batterie d’indicateurs pour mieux connaître l'Espace transfrontalier genevois et le Grand Genève
Une cinquantaine d’indicateurs portant sur la démographie, l’habitat ou le marché du travail sont maintenant disponibles à l'échelon de l'Espace transfrontalier genevois (ETG) et du Grand Genève (www.grand-geneve.org). Côté suisse, ces deux territoires se composent du district de Nyon et du canton de Genève. Côté français, ils se différencient par la prise en compte de la zone d'emploi du Genevois français (définie par l'Insee) dans l'ETG et du Pôle métropolitain du Genevois français (www.genevoisfrancais.org) dans le Grand Genève.
A titre d'exemple, le taux d'emploi – soit la part des personnes actives occupées âgées de 20 à 64 ans dans la population résidante permanente du même groupe d'âges – est de 75 % dans l'ETG, contre 73 % dans le Grand Genève. Par ailleurs, la part de la population âgée de 25 à 64 ans avec un niveau de formation tertiaire est de 44 % dans l'ETG. Elle est plus élevée dans le district de Nyon et le canton de Genève (respectivement 51 % et 47 %) que dans la zone d'emploi du Genevois français (39 %). A l'échelon de l’ensemble du Grand Genève, cette part atteint 43 %.
Ces indicateurs ont été sélectionnés par l'Observatoire statistique transfrontalier (OST) sur la base de ceux publiés par « City Statistics ». Ils seront actualisés chaque année.

12.12.2019. L'agglomération transfrontalière genevoise en comparaison européenne
Avec plus de 900 000 habitants, l'agglomération transfrontalière de Genève est la deuxième agglomération de Suisse derrière celle de Zurich (1 354 100 habitants) et devant l'agglomération transfrontalière de Bâle (852 000).

06.12.2019. Synthèse 2019 : l’Espace transfrontalier genevois poursuit sa croissance démographique et économique
La croissance démographique est soutenue dans l’Espace transfrontalier genevois (+ 1,6 % par an entre 2011 et 2016), soit un niveau largement supérieur tant à la moyenne suisse que française (respectivement + 1,1 % et + 0,4 %). Ce vaste bassin de vie, composé du canton de Genève, du district de Nyon et de la zone d’emploi du Genevois français, abrite désormais plus d’un million de personnes.

10.10.2019. L'emploi présentiel dans le bassin transfrontalier
Stimulées par les besoins d’une population en forte croissance, les activités présentielles dominent aujourd’hui le paysage économique du Genevois français. Le canton de Genève et le district de Nyon connaissent un développement plus équilibré, car tiré également par une croissance dynamique du nombre d’emplois dans la sphère productive. Sur la période récente, l’emploi présentiel côté français n’augmente plus aussi vite que précédemment, contrairement à la population dont les besoins vont grandissant. Au sein de l’espace transfrontalier, en 2015, 23 % des emplois présentiels relèvent du secteur de la santé humaine et de l’action sociale et un peu plus de 14 % du commerce de détail et de la réparation d’automobiles. Ce dernier secteur est cependant nettement plus représenté dans le district de Nyon et la périphérie française que dans le canton de Genève.