Synthèse 2016
Tissu productif Voir la Synthèse 2016
L'activité des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et de Genève
Tissu productif Voir la Fiche 4 2016
Projections démographiques 2016-2040 pour l'Espace transfrontalier Genevois
Tissu productif Voir la Fiche 3 2016
Des territoires français sous influence croissante de la métropole genevoise
Tissu productif Voir la Fiche 2 2016
Pour commander les publications de l'OST, veuillez vous rendre sur le site de l'Office cantonal de la statistique.

Actualités

24.11.2016. Synthèse 2016 : le Territoire franco-valdo-genevois toujours très attractif
La population continue d’augmenter fortement dans le Territoire franco-valdo-genevois (cantons de Genève et de Vaud ainsi que départements de l’Ain et de la Haute-Savoie). Elle s’est accrue de 308 000 habitants entre 2006 et 2015, soit de 1,4 % chaque année en moyenne. Ce rythme est élevé en comparaison de celui auquel évoluent les populations de la Suisse et de la France. Sur le plan du logement, les ventes de logements neufs rebondissent dans le Genevois français en 2015, tout comme les mises en chantier. Celles-ci retrouvent une valeur proche de la moyenne des dix dernières années. Dans le canton de Genève, en revanche, elles sont en léger recul : 1 200 logements ont été commencés en 2015, un niveau inférieur à celui observé en moyenne entre 2000 et 2014.

Voir le communiqué

Voir la Synthèse 2016
06.10.2016. Aéroports de Lyon et de Genève : toujours plus de passagers
Les aéroports de Lyon-Saint Exupéry et de Genève, distants de 150 km l’un de l’autre, sont les deux principaux de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de la Suisse romande. Avec près de 9 millions de passagers pour Lyon-Saint Exupéry et 16 millions pour Genève en 2015, ils figurent tous deux au rang des grands aéroports de leurs pays respectifs.

Voir le communiqué

Voir la fiche "L'activité des aéroports de Lyon-Saint Exupéry et de Genève"
12.07.2016. Projections démographiques 2016-2040 : entre 1 263 000 et 1 363 000 habitants dans l’Espace transfrontalier genevois en 2040
En 2040, selon les différents scénarios retenus, l’Espace transfrontalier genevois abriterait entre 25 % et 35 % d’habitants de plus qu’en 2015. La population croîtrait plus rapidement dans le Genevois français de l’Ain que dans le district de Nyon et dans le canton de Genève. Ces projections démographiques concernent les quatre territoires qui constituent l’Espace transfrontalier genevois, à savoir le canton de Genève, le district de Nyon et la zone d’emploi du Genevois français, partagée entre l’Ain et la Haute-Savoie. Les projections démographiques s’appuient sur les niveaux actuels de la population, sur les tendances démographiques de long terme et sur des hypothèses d’évolution de la fécondité, de la mortalité et des comportements migratoires pour élaborer des scénarios d’évolution probable.

Voir le communiqué

Voir la fiche "Projections démographiques 2016-2040 pour l'Espace transfrontalier genevois"

Voir les résultats détaillés
30.06.2016. Des territoires français sous influence croissante de la métropole genevoise
En 2012, 94 000 actifs du bassin franco-genevois (composé des zones d'emploi du Genevois français, du Chablais, d'Annecy et la Vallée de l'Arve) occupent un emploi dans le canton de Genève ou le district de Nyon, soit un quart de plus qu'en 2007 (+ 19 000 personnes). En particulier, les navettes vers la Suisse sont en forte croissance depuis les zones d’emploi du Genevois français (+ 14 000 en cinq ans) et d'Annecy (+ 3 000).

Voir le communiqué

Voir la fiche "La structuration du bassin franco-genevois par les flux domicile-travail"